Syndicat
Interdépartemental des
Orthophonistes de
Bretagne

Previous Next

Conseil d’Administration Fédéral - Octobre 2018

 

Samedi 13 et Dimanche 14 Octobre 2018 - PARIS. Ce conseil d'administration Fédéral fut comme à l'accoutumée, l'occasion d'échanges intéressants avec des collègues de tous les syndicats régionaux. Trois administrateurs du SIOB étaient présents : Pauline BLEUZEN, Monique GARREC et Christophe TESSIER.

Cette rentrée a été marquée par plusieurs annonces :

  • Plan Santé 2022 (président de la république et ministre des affaires sociales et de la santé) qui prévoit de profondes modifications du système de santé en France ainsi que des missions et conditions d'exercice des professionnels de santé.
  • le PLFSS 2019 (plan de financement de la sécurité sociale) qui donne les lignes directrices et le budget alloué aux soins de ville et aux soins hospitaliers pour l'année à venir.
    Ces plans annoncés et les 20 propositions élaborées par la FNO au printemps 2018, ont nourri les débats au sein du Conseil Fédéral.

Nous avons, entre autres, pu réfléchir en instance nationale à comment nous positionner, en tant qu'orthophonistes, dans l'évolution de notre système de santé, en intégrant les problématiques actuelles d'accès aux soins, de pénurie de professionnels de santé, d'intégration dans les évolutions numériques, mais aussi de respect de l'Humain.

 

Le dimanche matin, nous avons écouté la présentation de Frédéric BIZARD, spécialiste des questions de santé à Sciences PO Paris.
Celui-ci a présenté l'historique de l'évolution du système de santé en France, système qui, de son point de vue, trouve actuellement ses limites.

En effet, il est basé avant tout sur le soin et non sur la notion de santé intégrant la prévention. Selon cet enseignant chercheur, la gouvernance « Tout Etat » du système de santé bloque les initiatives, ne permet pas un vrai équilibre entre le service public et le système libéral de santé.

Celui-ci aurait besoin de marges de manœuvres pour laisser place à de la créativité, l'imagination, une certaine liberté et une juste rémunération, permettant aux professionnels de s'investir dans des projets d'accès aux soins et d'organisation des soins.

En effet, de plus en plus, les professionnels de santé libéraux se retrouvent obligés de rentrer dans une organisation de soins « normée » (maisons de santé pluri-professionnelles, rémunération par forfait, par objectifs....), sans préparation, sans équilibre et lien réel ville-hôpital.

 

Pour nous orthophonistes, attachés aux modes d'exercices complémentaires (salariat et exercice libéral), ainsi qu'à la notion de santé à tout âge (prévention), cette analyse nous interpelle et nous conforte dans l'idée qu'il est nécessaire que la profession propose des solutions et soit créative.

D'autres solutions moins adaptées à notre profession pourraient sinon nous être imposées par nos instances.

Monique GARREC

POUR TOUTES LES INFORMATIONS GENERALES SUR LA PROFESSION RENDEZ-VOUS SUR LE SITE DE LA FNO
Suivez-nous sur les réseaux sociaux
 
 
 

Accès réservé aux animateurs des formations.